BMW Série 3 – Remplacement des amortisseurs AV et AR

Toujours sur ma lancée d’articles sur la BMW Série 3, aujourd’hui je vais te parler du remplacement des amortisseurs AV et AR de la voiture !

Nous sommes en Mars 2022 -fini les flashbacks- la voiture à 175 000 km et les amortisseurs sont d’origine !!! Je me suis rendu compte au fil du temps que la tenue de route n’était plus vraiment la même, la voiture était moins précise / réactive et j’avais eu lors de mes 2 précédents CT une mention de défaut de protection des amortisseurs AV.

En plus, avec le froid, j’avais systématiquement des grincements dans le train AV côté Droit surtout. D’après les différents forums Internet, ce sont les amortisseurs qui fatiguent et qui sont à remplacer !

Par le passé, j’avais déjà remplacé des amortisseurs de voiture, sur ma petite 306 XN 1.4i puis sur la Golf IV TDI 100 de madame… sur cette dernière j’avais pris du Bilstein et j’avais été super satisfait de la qualité des pièces. Je me renseigne Internet et vois du Sachs et Bilstein aux prix comparables, aller go pour le Bilstein.

Je prépare donc ma liste de courses pour tout remplacer à l’AV et AR :

    • Amortisseur AV Gauche  Bilstein : 22-136572 x 1
    • Amortisseur AV Droit Bilstein : 22-136589 x 1
    • Amortisseurs AR Bilstein : 19-135021 x 2
    • Coupelles AV Bilstein : 12-248940 x 2
    • Coupelles AR Bilstein : 12-248650 x 2
    • Kit butée élastique / protection AV Bilstein : 11-270256 x 1 (2 pièces)
    • Kit butée élastique / protection AR Sachs : 802 547 x 1 (2 pièces)
    • Support inférieur amortisseur AR Sachs : 802 547 x 2

Je n’ai pas pu tout avoir en Bilstein faute de rupture de stock sur certaines pièces, j’ai cependant pris du Sachs qui fera très bien l’affaire sur le remplacement de ces pièces !!

Je commande donc sur un célèbre site de pièces détachées automobiles d’outre Rhin et je reçois ma commande quelques jours plus tard… On ne retiendra bien sûr pas le fait que j’ai réussi à me tromper de références dans la commande et que j’ai dû en faire une seconde… Mais bon l’essentiel est que j’ai tout reçu à bon port (ainsi que quelques autres pièces commandées pour le Touran…) !

Aller zou, on est le samedi 26/03 matin, je me lance dans l’opération et je n’y vais pas de main morte ! J’installe mes rampes toutes neuve pour monter la voiture, puis je la lève au cric sur son point central de levage pour pouvoir facilement installer les chandelles. Je profite au passage pour démonter la face avant (tu verras + tard pourquoi !!)

Là au moins j’ai de la place pour travailler !!! Enlever le Pare Chocs AV ainsi que les différents caches n’est pas bien compliqué. Le top c’est que j’ai de la place pour bosser en toute tranquillité !! Ensuite je sors toutes les pièces dont je vais avoir besoin pour cette opération :

En soit c’est pas très compliqué à faire, c’est juste assez long le temps de trouver les bons outils et tout. Pour commencer, il faut commencer au dessus du véhicule. Je te conseille vivement d’enlever la tôle en acier qui est devant la baie de pare brise sur laquelle on fixe le filtre d’habitacle. La raison ? Et bien c’est que la barre anti rapprochement de la voiture est pile dans l’axe de l’écrou de tête de l’amortisseur et il faut donc décaler ces barres. Du coup enlever cette tôle est recommandé.

Ensuite, une fois la tôle et les barres desserrées, il faut desserrer l’écrou de l’amortisseur SANS L’ENLEVER (sous peine que ça te pètes à la gueule !!). En effet le desserrer évite de galérer à le faire une fois l’amortisseur déposé. Ensuite il faut dévisser les 3 écrous qui maintiennent la coupelle au châssis et c’est tout pour la partie haute.

En bas ce n’est pas très compliqué non plus.

Nous avons donc 2 bras inférieurs, la rotule de suspension et la biellette de barre stabilisatrice. Il faut commencer par défaire la biellette de barre stabilisatrice, ici rien de bien compliqué. Ensuite tu peux enlever le capteur ABS à l’aide d’un petit Torx T30 (ou T40, j’sais plus). Ensuite, armé de ta clé de 21 préférée et d’un peu de muscle, tu peux desserrer la rotule de direction et la détacher en donnant un petit coup de marteau dessus. Si elle est bien dégueu comme chez moi, un petit coup de WD 40 est le bienvenu !

Ensuite tu peux desserrer le pied d’amortisseur et enlever le boulon qui tient l’amortisseur en place. Fais attention à la petite attache qui tient le câble du capteur ABS…

Ensuite, il te faudra absolument desserrer les 2 bras côté châssis avec ta clé de 18. Celui qui est à l’avant (visible sur la photo ci-dessus), tu peux enlever la vis et défaire le bras. Celui qui est à l’arrière tu dois dévisser simplement l’écrou. Cela aura pour conséquence de libérer le silent bloc et faire descendre l’ensemble vers le bas !

Je te recommande de poser le disque de frein et le support sur une cale de bois, cela va éviter de tirer sur les différents câbles restants (durite frein, capteur plaquette). Pour finir, une fois le tout assez bas, normalement l’amortisseur a suffisamment de place pour sortir en passant sous l’aile. Si oui, prends alors un burin et viens l’enfoncer avec un marteau dans la fente à qui permet de tenir le pied d’amortisseur. Le fait d’écarter le métal te permettra de sortir l’amortisseur facilement.

Une fois que tu as sorti le bébé, voici ce que tu dois avoir :

Ensuite, il faut comprimer le ressort pour pouvoir démonter l’amortisseur et récupérer quelques pièces indispensables. Sur la BMW E90 ce n’est vraiment pas une partie de plaisir car les ressorts ont peu de spires et comme tu peux le voir ci-dessous, il faut comprimer vraiment fort. Cette opération est TRES DANGEREUSE, FAIS-LE AVEC PRECAUTION :

Une fois le ressort compressé, la coupelle supérieure est libre. On peut alors finir de dévisser l’écrou de tête et démonter l’ensemble.

Tu as donc (dans l’ordre) : Ecrou, butée, une rondelle sous la butée, une seconde rondelle bombée (côté bombé vers le haut !), la coupelle, le ressort, l’ensemble butée élastique / soufflet de protection.

Sur l’amortisseur tu as une petite pièce en caoutchouc qu’il faut récupérer, tout comme celle sur la coupelle supérieure qu’il faut récupérer. Un coup de propre ne fait pas de mal !

Avant de remonter le tout, il faut préparer l’amortisseur. Je te conseille de le comprimer 5 fois de suite et le laisser remonter pour le « charger ». Une fois que c’est fait, remontes le tout à l’inverse du démontage sans oublier de pièces. Pour ma part, j’ai choisi de graisser à la graisse silicone les parties en caoutchouc. Lorsque l’amortisseur est remonté, tu n’as qu’à le réinstaller à l’inverse du démontage :

Fais attention toutefois. En effet tu as desserré les silent bloc des bras inférieurs pour faire descendre plus bas ces bras. Tu dois donc compresser l’amortisseur à l’aide d’un cric et serrer uniquement les silent bloc lorsque l’amortisseur est en contrainte ! Si tu ne le fais pas, tu vas abîmer le silent bloc qui sera serré dans une mauvaise position !

Et l’opération est identique de l’autre côté ! Cela m’a bien pris 1 journée quand même car j’ai perdu bcp de temps à compresser les ressorts !!! Au passage j’ai remplacé les silent bloc de barre stabilisatrice. Ils étaient finalement en bon état mais comme j’avais des bruits parasite qui me faisaient penser à un défaut de ceux ci, je les ait changés !

Ici rien de bien compliqué : une fois que les protections sont enlevées et les biellettes aussi, c’est juste 4 vis à défaire ! J’ai profité aussi de remonter les silent bloc à la graisse silicone (le temps me dira si j’ai eu raison de le faire !!)

Et voilà pour terminer toutes les pièces changées sur la partie avant :

Je peux quand même te dire qu’il était temps ! Sans même avoir essayé la voiture, j’ai un changement immédiat : l’amortisseur AV Droit (tu sais, le côté qui grinçait), était complètement libre de mouvement et sans forcer je pouvais descendre et remonter la tige. Côté AV Gauche c’était un peu mieux, la tige remontait toute seule quand même…

Bref, ensuite je passe à l’arrière. Je ne fais pas l’opération le même jour car je voulais finir la face AV d’abord mais du coup une fois que j’ai pu remonter le PC, faire mon remplacement / purge de liquide de frein, j’ai pu redescendre la voiture et m’occuper de l’arrière. L’opération est bien moins complexe que l’avant, le plus long étant de défaire les garnitures du coffre !!! Pour cela, il suffit de déclipser les 4 petites attaches noires et finalement cela vient assez bien.

Une fois que c’est fait, je desserre l’écrou de tête d’amortisseur grâce à une clé plate de 16 et je tient la tige d’amortisseur à l’aide d’une clé à molette pour éviter que celle ci ne tourne durant l’opération.

Je ne te l’ai pas précisé mais bien entendu j’ai au préalable levé la voiture et enlevé la roue AR !!!

Ensuite je sors toutes mes pièces pour cette opération :

Le démontage de l’amortisseur n’est pas compliqué. Équipé d’une clé de 17, je dévisse le pied d’amortisseur qui vient sans problèmes. Une fois l’écrou de pied desserré, je peux alors facilement comprimer l’amortisseur puis le sortir.

Il restera le silent bloc de pied à démonter. Là c’est un peu plus sport car les vis sont en empreinte Torx mâle. Du coup je n’ai pas la clé, mais avec une douille de 10 cela vient.

Voici le tout démonté :

On notera au passage l’usure des différents composants, notamment des butées élastiques et de l’écrou de serrage du haut !

Comme pour les amortisseurs AV, ici il faut démonter pour récupérer 2 pièces : la petite protection en caoutchouc qui évite à l’eau de rentrer dans la caisse ainsi que la coupelle en acier contre laquelle vient s’enficher la butée élastique.

Avant le remontage, je prépare les amortisseurs en les comprimant 5 fois puis je réassemble les éléments. Rien de bien compliqué… Ensuite je graisse à la graisse silicone le silent bloc du bas que je réinstalle puis je réinstalle l’amortisseur en prenant soin de le comprimer pour le faire rentrer facilement.

Ensuite je remonte le tout à l’inverse et fais de même de l’autre côté. Les amortisseurs AR étaient finalement mois abimés que les AV, ils répondaient encore avec dureté mais évidemment pas autant que les neufs.

J’ai ensuite été essayer. La différence est flagrante !!! Déjà je n’ai plus de bruit ni grincement dans le train AV. La voiture est bien plus réactive, la direction précise et pour autant je ne ressens pas de perte de confort. C’est du tout bon donc, j’aurais dû le faire avant !!!

Voilà qui conclus cet article, la semaine prochaine encore un article sur la Série 3, tu l’auras deviné certainement, il concerne la face avant … Bye !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.