Nouveau véhicule – Renault Master !

Ça y est, j’ai terminé avec les articles qui parlent de moto, de restauration du CRF, du PW 80 et du PW 50 😉 Ce fut une série d’articles passionnants et quand bien même on va peut être encore parler de moto bientôt, je voulais passer à autre chose.

Bon, on reste toujours dans le thème Auto/Moto et cette fois je te présente le camion que j’ai acheté : un Renault Master II d’occasion.

Petit flashback en 2020 (encore), on est en Juin et comme tu le sais je me prépare à déménager en Loire Atlantique. J’avais déjà dit à mon frère Brice que je lui emprunterai son camion pour pouvoir faire des aller / retour et alléger la facture du déménagement, mais c’était sans compter sur un petit coup du sort.

À la base je n’étais pas spécialement parti pour acheter un camion, mais bon dans un coin de ma tête, au vu des galères à trimbaler les moto notamment, je me disait que ça serait bien pratique d’en avoir un.

Et puis voilà, un coup de file change la donne ! On m’appelle et me donne l’opportunité d’acheter un véhicule à prix marchand (= bien moins cher que le prix du marché) avec la contrainte d’acheter ce véhicule dans l’état c’est-à-dire sans CT et sans garantie. C’est un Renault Master II Phase 2 – L1 H2 – 2.5 DCi 120 de 2006 qui totalise 250 000km.

Bon un peu frileux au départ d’acheter peut être une bouse qui va me claquer dans les doigts, on papote avec mon contact sur l’état du véhicule. Le camion fait clairement son âge mais on voit qu’il a été entretenu par le passé. Ma crainte est plutôt côté moteur avec 250 000 km au compteur mais ces blocs 2.5 DCi sont plutôt robustes et ne présentent pas de gros défauts s’ils sont bien entretenus. La courroie de distribution faite à 210 000 km couplée au fait que le moteur tourne parfaitement rond, sans fumée ni aucun souci apparent me rassure.

On dresse la liste des trucs à faire pour qu’il passe le CT et on se lance dans l’aventure !

Tu remarqueras qu’il y’a un peu de boulot mais rien d’insurmontable ni de très couteux ! Quelques rotules et soufflets dans le train AV, il faut revoir le freinage car les plaquettes sont nazes, on a un étrier de frein de grippé et une paire de pneus neuf et c’est partiii.

Avant de passer au choses sérieuses, je te pose ici quelques photos !

On fera quelques articles sur la remise en état pour le passage au CT. A très vite donc pour la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.